Apps & Jeux iOS par

Hack Facebook : les données personnelles de 533 millions de comptes ont fuité

Les données personnelles de plus de 530 millions d’utilisateurs de Facebook ont été publiées sur un site web destiné aux pirates informatiques, selon plusieurs rapports publiés le week-end dernier.

Hack Facebook : les données personnelles de 533 millions de comptes ont fuité

Les premiers détails sont apparus samedi via Business Insider, et sont également disponibles dans 106 paquets différents basés sur les pays, comprenaient 32 millions d’enregistrements sur les utilisateurs aux États-Unis, 11 millions sur les utilisateurs au Royaume-Uni et 6 millions sur les utilisateurs en Inde.

Dans un communiqué, Facebook a déclaré que ces données provenaient d’une violation de ses serveurs qui s’était produite en 2019 et que la société avait depuis colmaté la faille de sécurité ayant permis ce hack. “Il s’agit d’anciennes données qui ont déjà été signalées en 2019“, a déclaré un porte-parole de Facebook. “Nous avons trouvé et corrigé ce problème en août 2019“.

Bien que les informations semblent anciennes, la base de données partagée comprend des numéros de téléphone, des identifiants Facebook, des noms, des lieux, des dates de naissance et des adresses électroniques, qui pourraient être utilisés dans des attaques pour du phishing et d’autres types de piratage.

Mark Zuckerberg lui aussi hacké

Dans un tweet, le cyber chercheur Dave Walker a déclaré que le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, faisait partie des millions d’utilisateurs dont les données personnelles avaient été publiées sur le forum. Les utilisateurs inquiets sont invités à vérifier si leur adresse électronique a fait l’objet de fuites de données en se rendant sur Haveibeenpwned.com. Troy Hunt, le fondateur du site, envisage également d’ajouter les numéros de téléphone divulgués à sa base de données de recherche.

Ce n’est pas la première fois que des pirates ciblent Facebook pour son vaste trésor de données sur les utilisateurs. En 2018, une faille de sécurité a permis aux pirates de voler les données de 29 millions d’utilisateurs, du nom d’utilisateur au statut de relation, en passant par la religion, la date de naissance et la ville d’origine.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous
Rechercher
Top 5 articles du mois