Opérateurs par

5G : les opérateurs démontant leurs antennes Huawei n’obtiendront pas de compensation de l’Etat

Huawei, dans le viseur de l’Occident depuis de nombreux mois, va bientôt être définitivement banni des territoires de l’Ouest. La preuve avec la dernière demande de la France, envers Bouygues Telecom : l’opérateur va devoir retirer ses antennes Huawei pour la 5G d’ici 2028. Bouygues ne veut pas forcément respecter les règles, puisque retirer ces antennes, c’est prendre un retard dans le développement de la 5G (qui s’appuiera sur elles dans un premier temps), mais également perdre beaucoup d’argent. L’opérateur voudrait donc des compensations financières.

Huawei logo 1 - 5G : les opérateurs démontant leurs antennes Huawei n'obtiendront pas de compensation de l'Etat

Mais l’Etat a été clair : il n’y en aura pas. « Il n’y a pas de négociations avec les opérateurs sur une compensation financière », a affirmé le secrétaire d’État au numérique Cédric O.« Il n’est pas prévu, en aucun cas, qu’il y ait des indemnisations des opérateurs pour les décisions qui ont été prises »au sujet de Huawei, a ajouté Cédric O lors de la présentation du volet numérique du plan de relance du gouvernement.

La France n’a pas interdit explicitement le matériel Huawei de son territoire, mais les autorisations d’exploitation ont été fortement restreintes. En bref, la décision a été prise, mais sans le dire, pour s’éviter toute crise diplomatique avec la Chine.

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱