Autres sujets par

TikTok : la Chine fustige une “intimidation” de la part des États-Unis

Vous l’avez peut-être lu en premier sur World is Small : TikTok pourrait être très bientôt banni des États-Unis en raison de soupçons d’espionnages émises par l’administration Trump. Pour se défaire d’une interdiction probable, les États-Unis ont eu une idée de génie : soumettre la Chine pour qu’elle puisse vendre la branche américaine de TikTok… à Microsoft.

«C’est de l’intimidation pure et simple», a fustigé la Chine en réaction à ces tractations. Cette vente forcée «va à l’encontre des principes de l’économie de marché et des principes d’ouverture, de transparence et de non-discrimination de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC)», a dénoncé Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «C’est de l’intimidation pure et simple. La Chine y est fermement opposée», a-t-il souligné lors d’une conférence de presse.

tiktok - TikTok : la Chine fustige une "intimidation" de la part des États-Unis

On ne peut pas vraiment le contredire, puisque TikTok est l’une des applications les plus populaires au monde, avec environ un milliard d’utilisateurs dans le monde. L’application permet de créer, partager et visionner de courtes vidéos (moins de 60 secondes) généralement musicales ou humoristiques.

«Les Etats-Unis, sans fournir la moindre preuve, abusent du concept de sécurité nationale et de leur pouvoir d’Etat afin de réprimer de manière déraisonnable certaines entreprises non-américaines», a encore dénoncé Wang Wenbin. «Tout ceci est une manipulation politique.» Bref, wait & see.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *