Apps & Jeux iOS par

Piratage de Facebook : les coordonnées de Mark Zuckerberg révèlent qu’il utilise Signal

Les informations personnelles du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, figurent parmi les données des 533 millions d’utilisateurs de Facebook ayant été divulguées lors d’une récente fuite de données.

Piratage de Facebook : les coordonnées de Mark Zuckerberg révèlent qu'il utilise Signal

Facebook a précisé que les données divulguées récemment (lire : Hack Facebook : les données personnelles de 533 millions de comptes ont fuité) ont été obtenues non pas par un piratage, mais via un scraping de la plateforme initié avant septembre 2019. L’entreprise affirme qu’une faille a été trouvée dans son importateur de contacts, mais que le “problème spécifique qui a permis de scraper ces données en 2019 n’existe plus“.

Facebook n’a pas précisé quelles données personnelles ont fuité, et a seulement affirmé que “ces informations ne comprenaient pas d’informations financières, de santé ou de mots de passe“. Bien que l’entreprise n’ait pas présenté ses excuses au sujet de cette faille, elle a déclaré se concentrer sur la protection des données des personnes et recommande que ses utilisateurs fassent des vérifications régulières au sujet de leurs paramètres de confidentialité afin de savoir qui peut voir certaines informations sur leur profil. Facebook prône également l’authentification à deux facteurs.

Mark Zuckerberg utilise Signal

Les experts ayant enquêté sur cette violation des données ont également découvert que Mark Zuckerberg est un utilisateur de l’application de messagerie cryptée Signal. Depuis que WhatsApp, qui appartient à Facebook, a annoncé un certain nombre de changements dans sa politique de confidentialité permettant un plus grand partage des données avec sa société mère, Signal a connu une forte hausse de popularité. Il est donc amusant de voir que le PDG de Facebook lui-même est un utilisateur de l’application rivale axée sur la confidentialité…

Facebook et sa filiale, Instagram, ont été jugées comme étant les apps les plus “invasives” en matière de collecte de données auprès des utilisateurs, selon les critères de l’App Store d’Apple. L’entreprise a également été critiquée par des chercheurs en sécurité pour avoir collecté et utilisé des données qui violeraient la loi européenne sur la protection de la vie privée.

Facebook a souffert d’importantes fuites de données par le passé. En 2018, une faille de sécurité a permis à des pirates de voler les données de 29 millions d’utilisateurs de Facebook, dont leur nom d’utilisateur, statut relationnel, religion, date de naissance, ou encore leur localisation.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *