Apps & Jeux iOS par

Ils s’infiltrent sur des bases militaires pour jouer à Pokémon Go, l’armée débordée

L’armée canadienne semble dépassée. On pensait que Pokémon Go l’était aussi, trois ans après sa sortie, mais que nenni ! Le titre de Niantic se porte mieux que jamais comme le témoignent ces dernières informations rapportées par la chaîne CBC. Le média rapporte en effet que de nombreux joueurs – devenus fous à force d’attraper des Pokémon, sans doute – s’immiscent et s’infiltrent dans des bases militaires pour dénicher des Pokémon bien précis.

pokemon go - Ils s’infiltrent sur des bases militaires pour jouer à Pokémon Go, l’armée débordée

Des documents internes à l’armée démontrent que les militaires ont été surpris par la forte augmentation du nombre de suspects interceptés sur les bases militaire. Le major de la base de Kingston, en Ontario, a notamment écrit dans un mail : « Merci d’avertir les commissaires que le Fort Frontenac est apparemment devenu un PokéGym et un PokéStop ». « Pour être tout à fait honnête avec vous, je n’ai aucune idée de quoi il s’agit », a-t-il ajouté.

Trois agents de la police militaire ont même été chargés d’explorer les installation, téléphones à la main, pour chercher ces PokéStop. « Nous devrions presque embaucher un jeune de 12 ans pour nous aider », a ironisé un expert en sécurité de la base de Borden. Sur cette base, une mère de famille accompagnée de ses trois enfants a été vue en train de jouer à Pokemon Go. Ses enfants étaient montés sur des chars d’assaut. Un père de famille a également été interpellé parce qu’il essayait de “gagner contre ses enfants”. Parce que c’est aussi ça, la compétition.

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱