Opérateurs par

Prison ferme pour deux incendiaires d’antenne-relais

Cette fois-ci, les complotistes ne gagneront pas. Alors que les incendies d’antennes 4G, à l’approche de l’arrivée de la fameuse 5G, se multiplient, la justice a décidé de ne pas laisser faire ce vandalisme et a condamné à de la prison ferme deux hommes de 29 et 21 ans qui ont brûlé une antenne-relais à Douai début mai. L’homme de 29 ans, considéré comme le «meneur» par le parquet et qui a notamment conduit la voiture stationnée devant l’antenne au moment des faits, a été immédiatement écroué. Deux autres hommes de 29 et 31 ans ont eux été condamné à des peines de 12 mois et 8 mois de sursis pour association de malfaiteurs.

antenne - Prison ferme pour deux incendiaires d'antenne-relais

Si les prévenus ont gardé le silence tout au long de l’audience, le conducteur a néanmoins déclaré : «Je suis contre la 5G, qui a des effets néfastes pour la santé et l’environnement», eta avoué comprendre que des gens aient recours à la violence pour faire valoir leurs idées, rapporte l’AFP.

Le procureur a mis en avant «le préjudice matériel» et «l’impossibilité pour des milliers de personne d’utiliser leur téléphone», comparant la position «anti 5G» des prévenus à «de l’habillage pseudo écologiste». «Les quatre personnes se sont entendues pour d’autres faits notamment la destruction de radars» et «projetaient de faire d’autres destructions d’antenne-relais 5G», a-t-il aussi affirmé. En bref, hors de question de laisser passer cette nouvelle idéologie.

Partage(s)

⬇️ Lisez également ⬇️

📱 Retrouvez WIS sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱