Opérateurs par

La 5G accusée de propager le coronavirus, des tours incendiées par des complotistes

Les ondes propagent-elles le coronavirus ? Une question que semblent s’être posés plusieurs conspirationnistes au Royaume-Uni, qui ont accusé les tours 5G d’être des vecteurs du virus. Oui, c’est assez fou, mais c’est la BBC qui rapporte cette information saugrenue : au moins trois tours 5G ont été incendiées.

5G - La 5G accusée de propager le coronavirus, des tours incendiées par des complotistes

Aux origines de cette folle rumeur, un tabloid anglais qui a publié un raisonnement étrange : le coronavirus est nué à Wuhan parce que la ville vient de s’équiper avec la 5G. Pour rappel, la 5G est une fréquence d’ondes bien plus haute que celle de la 3G ou la 4G, et permet de transmettre les informations bien plus rapidement. Mais de là à dire qu’elle propage le coronavirus ? Aucun élément de preuve ne l’indique, par ailleurs.

Ce qui a provoqué, parmi plusieurs complotistes, la volonté d’aller brûler des tours 5G. La théorie a également été relayée par une personne se présentant comme une infirmière, sur une radio anglaise. Elle a déclaré : « On a vu les gens à Wuhan, ils toussent et ils tombent d’un coup, une pneumonie ça fait pas ça. En revanche, la 5G fait osciller des électrons dans vos molécules d’oxygène, et du coup absorbe votre oxygène. » Oui, ça va très loin…

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱