Accessoires par

Google : polémique après la découverte d’un micro caché dans une alarme

Vous connaissez Nest Guard ? Nous non plus. Et pourtant, cet alarme est au coeur d’une polémique depuis quelques jours. Nest Guard est une alarme de sécurité domestique, comme son nom l’indique, qui intègre depuis peu Google Assistant. Le simple dispositif de sécurité, pour fonctionner avec cet assistant vocal, devait donc forcément cacher un micro en son sein : un micro dont personne ne soupçonnait l’existence puisqu’il n’était indiqué nulle part dans les caractéristiques du produit.

nest guard - Google : polémique après la découverte d'un micro caché dans une alarme

Nest Security, filiale de Google, n’avait donc jamais indiqué que le Nest Guard disposait d’un micro. Alors même qu’il est commercialisé depuis 2017 ! Contacté par Android Authority, Google avait affirmé : « Nest Guard possède un micro intégré non activé par défaut ». Mais trop tard, le mal est fait : nombreux sont ceux à croire qu’ils ont été espionné tout ce temps.

Google, il y a 3 jours, s’est alors excusé auprès de Tech Crunch, par le biais d’un des porte-paroles de la marque californienne, Nicol Addison : « Le microphone intégré à l’appareil n’a jamais été conçu pour être un secret et aurait dû figurer dans les spécifications techniques. C’était une erreur de notre part. Le microphone n’a jamais été activé et n’est activé que lorsque les utilisateurs activent spécifiquement l’option ». Pour autant, Google statue qu’il est normal qu’un système d’alarme dispose d’un micro pour détecter les bruits suspects. En espérant que cette polémique ne crée pas plus de problèmes aux grandes entreprises de tech, souvent soupçonnés de vol de données personnelles.

Partage(s)
Google : polémique après la découverte d’un micro caché dans une alarme
4 (80%) 1 vote

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱