Apple par

Huawei multiplie les tentatives d’espionnage pour copier Apple

Donald Trump, le président des États-Unis, semble avoir des doutes bien fondés sur le géant chinois Huawei. Pour rappel, l’administration américaine avait procédé à l’arrestation de Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, car elle aurait contourné les sanctions étasuniennes imposées à l’Iran. Aujourd’hui, l’équipementier est au coeur de nouvelles suspicions, cette fois d’espionnage industriel.

Selon des faits rapportés par The Information, Huawei aurait notamment organisé l’entretien d’embauche d’un ex-employé d’Apple. Durant lequel les responsables chinois l’auraient harassé de questions sur les projets à venir de la marque à la pomme. « Il était évident que [Huawei] s’intéressait davantage à Apple qu’à mon embauche », a déclaré l’interrogé.

huawei - Huawei multiplie les tentatives d’espionnage pour copier Apple

Huawei essayerait également d’approcher les employés des chaînes de production d’Apple, dans l’optique de leur soutirer quelques informations sur les composants de la firme de Cupertino. La marque chinoise leur demandait en effet de dessiner et décrire ces éléments électroniques. Des employés de Huawei a également volé les schémas de la charnière du Macbook Pro. Si le premier fabricant qu’ils ont sollicité n’a pas voulu la développer, car il a reconnu le composant initialement créé par Apple, un second sous-traitant a été bien moins regardant. En résulte le MateBook Pro, dont la charnière est très similaire au Macbook Pro

Un ensemble de manigances qui pourrait bien nuire, encore une fois, à l’image de Huawei… Et dans le même temps, redorer celle d’Apple, pour sa capacité d’innovation.

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱