Apps & Jeux iOS par

Meta va interdire le ciblage fondé sur les opinions politiques ou les origines

Un virage à 180° pour Meta, nouveau-nom de la maison-mère de Facebook. Meta a effectivement pris la décision de bannir certains types de publicités ciblées sur les plateformes Facebook et Instagram, peut-être en rapport avec les dernières révélations de la lanceuse d’alerte Frances Haugen.

Ainsi, les annonceurs ne pourront plus cibler les utilisateurs de ces plateformes en fonction de leurs opinions politiques ou religieuse, leur orientation sexuelle, de leur appartenance ethnique ou de leur santé. Des milliers de catégories de publicité ciblées seront alors supprimées à partir du 19 janvier 2022, afin d’éviter ces ciblages considérés comme discriminatoires ou pouvant porter atteinte aux individus.

Meta va interdire le ciblage fondé sur les opinions politiques ou les origines

Coût financier

Citons par exemple les contenus complotistes proposés aux habitués de ces publications, les faisant s’enfoncer dans la spirale Rappelons également que, peu de temps avant les émeutes de Washington, des publicités avaient ciblé des utilisateurs affiliés à des mouvements d’extrême droite… avec des publications permettant de se procurer des armes à feu. Des agences immobilières avaient aussi ciblé uniquement des personnes blanches.

« Nous savons que cela peut affecter certaines entreprises et organisations » a déclaré Graham Mudd, le VP en charge de la publicité chez Facebook, qui avoue que cette décision a un coût financier. Meta a également annoncé que de nouveaux outils seront mis à disposition des utilisateurs afin de mieux contrôler le type de publicités qu’ils souhaitent voir ou ne pas voir sur les réseaux sociaux.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *