Apple par

Apple condamné à 500 millions de dollars pour violation de brevets

Coup d’arrêt pour Apple. Une cour texane a condamné la marque à la pomme ce mardi à payer plus de 500 millions de dollars de dommages et intérêts à la société PanOptis, pour avoir violé des brevets sur la 4G. Le géant californien, dont la capitalisation boursière atteint quasiment la somme impressionnante de 2000 milliards de dollars, va faire appel de la décision.

apple wwdc2020 - Apple condamné à 500 millions de dollars pour violation de brevets

«Les procès comme celui-ci, de la part d’entreprises qui accumulent des brevets juste pour harceler l’industrie, ne servent qu’à étouffer l’innovation et nuire aux consommateurs», a réagi un porte-parole d’Apple. PanOptis est effectivement spécialisée dans les licences d’utilisation de brevets. Vous connaissez sans doute ces entreprises sous un autre nom : les patents trolls. Elles rachètent tout un tas de brevet et poursuivent les firmes qui les utilisent “sans autorisation” en justice. PanOptis reprochait au fabricant de l’iPhone de refuser de payer des commissions pour l’usage de certaines technologies liées à la 4G LTE (norme de téléphonie mobile) dans ses appareils (smartphones, tablettes et montres connectées).

«Les plaignants ont tenté plusieurs fois de négocier avec Apple pour trouver un accord sur des coûts de licence raisonnables et non discriminatoires pour les brevets qu’Apple enfreint», indique la plainte initiale. «Les négociations ont échoué parce qu’Apple refuse de payer des coûts de licence». En bref, Apple a été roulé dans la farine. Mais rien qui risque de les faire plonger.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *