Autres sujets par

GAFAM : les géants de la Tech facilitent l’accès aux cryptomonnaies

Qui dit géants de la Tech, dit GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft). Ce sont les principaux moteurs de l’innovation technologique dans les quatre coins du globe. Les cinq firmes mènent beaucoup d’efforts pour améliorer et rendre accessible les technologies numériques.

Ces dernières années, les GAFAM investissent de plus en plus d’énergie dans le développement de systèmes de paiement. On peut citer par exemple les services Amazon Pay, Apple Pay, Facebook Pay et Google Pay. Les 5 géants s’intéressent aussi aux technologies liées à la blockchain et par conséquent aux cryptomonnaies.

GAFAM 1024x513 - GAFAM : les géants de la Tech facilitent l'accès aux cryptomonnaies

L’achat des cryptos est accessible à tout un chacun !

Il y a quelques années, l’achat de crypto-monnaies n’était pas chose aisée. Les investisseurs étaient obligés de passer par des marchés de monnaies virtuelles « peer to peer » (P2P) ou de faire confiance à des services de paiement loin d’être sérieux. De plus, les arnaques étaient omniprésentes ce qui rendait difficile l’acquisition de cryptodevises.

Aujourd’hui, tout un chacun peut investir dans les crypto-monnaies. Il suffit d’avoir un ordinateur, un smartphone ou une tablette, ainsi qu’une connexion Internet. Les géants de la Tech ont changé la donne. En mettant en place des services de paiement basé sur les dernières technologies, les GAFAM ont enfin rendu les cryptos accessibles à un large public.

Ces dernières années, des centaines de courtiers, applications et sites web ont pris la décision d’intégrer les services de paiement proposés par les GAFAM sur leur plateforme, et ce pour permettre aux utilisateurs d’acheter facilement de la monnaie virtuelle. Il suffit d’utiliser une carte bancaire, et le tour est joué.

Par ailleurs, il faut savoir que Google Pay propose même à ses utilisateurs la possibilité d’ajouter Coinbase à leur portefeuille pour payer des produits dans les magasins en utilisant de la monnaie virtuelle. Qui dit mieux ?

Aujourd’hui, les crypto-monnaies sont de plus en plus utilisées dans le monde du trading. Sur les meilleures plateformes, telles que eToro, Plus500, AvaTrade ou encore Libertex, la monnaie virtuelle intéresse un grand nombre d’investisseurs. À titre d’exemple, le cours du Bitcoin est d’environ 15 000 euros à l’heure actuelle, sachant qu’il ne dépassait pas 1 euro en octobre 2009. Le marché de la monnaie virtuelle ne cesse de grossir. C’est pourquoi le crypto trading est dans le viseur de nombreux investisseurs, et ce n’est pas pour rien.

Sur les plateformes d’échanges, les achats de cryptos sont faits via un service de paiement tiers, tels que MoonPay ou Changelly. Toutefois, NewsCrypto est l’une des plateformes les plus recommandées pour les traders. Pourquoi ? Cette solution propose des outils, données et ressources leur permettant de faire les meilleurs choix. Ladite plateforme permet aux utilisateurs d’acheter de la monnaie virtuelle en utilisant Apple Pay, Google Pay ou encore PayPal.

Des solutions de paiement, mais pas que !

Les GAFAM permettent aux utilisateurs d’acheter les cryptos de façon facile et rapide. À titre d’exemple, Amazon a déjà développé une plateforme de blockchain connue sous le nom de « Amazon Managed Blockchain » (AWS), un service qui facilite la création et la gestion de réseaux de chaîne de blocs évolutifs à l’aide des frameworks open source populaires Hyperledger Fabric d’IBM et Ethereum.

Certes, Apple, Facebook et Google n’ont pas encore passé à l’acte, mais ils ont déjà démontré leur intérêt pour la blockchain. Jusqu’à présent, Amazon est la seule firme à passer à l’étape suivante.

La firme américaine a aussi mis en place une base de données de registre entièrement gérée qui fournit un journal des transactions transparent, immuable et vérifiable par cryptographie : Amazon Quantum Ledger Database (QLDB). En d’autres termes, la solution développée par le géant du commerce électronique permet d’enregistrer une copie immuable de l’activité d’un réseau blockchain dans une base de données Ledger.

Pour rappel, la plateforme QLDB a déjà suscité l’intérêt de certains organismes connus, comme l’agence britannique « Drive and Vehicule Licensing Agency » et la banque Klarna Suisse.

D’ici 2012, Mark Zuckerberg souhaite lancer son propre projet de crypto-monnaie : Libra. La future monnaie virtuelle de Facebook vise à développer une devise et une infrastructure financière mondiales simples, au service de milliards de personnes.

En bref, les géants de la Tech s’intéressent énormément à la crypto-monnaie et ne comptent sûrement pas s’arrêter là. De nouvelles innovations verront sans doute le jour dans un futur proche…

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous
Rechercher
Top 5 articles du mois