Autres sujets par

Huawei : les mauvaises nouvelles s’accumulent pour le géant chinois

Huawei ne cesse d’être bousculé par les annonces internationales, ce qui pourrait lui coûter la place de numéro un mondial du marché du smartphone. Le géant chinois, qui tente tant bien que mal de résister aux charges américaines et européennes qui leur imposent sanctions et restrictions, pourrait bien en subir les conséquences.

Le site sud-coréen Chosun llbo a en effet déclaré mardi soir que Samsung et SK Hynix cesseront de fournir des composants à Huawei dès le 15 septembre, date à laquelle les nouvelles mesures restrictives américaines prendront effet. C’est un nouveau coup dur pour l’entreprise, qui a pourtant récemment annoncé son propre système d’exploitation, Harmony OS, et des investissements sur les processeurs Kirin.

Huawei Logo 5 1024x545 1 - Huawei : les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le géant chinois

Huawei, qui a déjà perdu TSMC, serait donc dans l’impossibilité de produire des processeurs Kirin avec une certaine finesse de gravure. Le CEO de Huawei Richard Yu avait d’ailleurs lui même confirmé que le P40 serait sans doute le dernier smartphone de la marque équipé d’un processeur haut de gamme. Le géant de l’Empire du milieu pourrait alors se tourner vers SMIC, un fabricant de processeurs chinois, mais le Département du Commerce américain a confirmé que SMIC serait sans doute placé sur liste noire.

Pour anticiper la crise à venir, Huawei a drastiquement baissé la production de composants pour les futurs Mate 40 et Mate 40 Pro (-30%). Ça sent mauvais. Huawei prévoit un effondrement de 74% de ses ventes et une production de 50 millions d’unités en 2021. En 2020, Huawei était à 190 millions…

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *