Autres sujets par

YouTube, Facebook et Microsoft suspendent les médias russes RT et Sputnik

Le conflit russo-ukrainien force les géants à prendre position. Youtube, Facebook et Microsoft ont décidé de suspendre les médias russes RT (Russia Today) et Sputnik, ces derniers étant financés par la Russie et soupçonnés de relayer la propagande du Kremlin. Plusieurs pays membres de l’Union européenne et la Commission européenne avaient demandé leur suspension ces derniers jours.

YouTube, Facebook et Microsoft suspendent les médias russes RT et Sputnik

Ursula von der Leyen, président de la Commission européenne déclarait ainsi que l’Europe était sur le point d’ « interdire la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’Etat RT et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre union ».

Twitter se contente de mentions

Microsoft n’affichera ainsi plus les informations relayées par ces médias russes sur son portail d’informations MSN.com. Leurs applications ne sont d’ailleurs plus disponibles sur le Windows App Store. moteur de recherche Bing, il filtrera dans une certaine mesure les pages de RT et Sputnik.

De son côté, Twitter autorise encore les liens vers Sputnik et RT, mais les tweets partageant ces liens sont désormais précédés d’une mention précisant que les deux médias appartiennent à l’Etat russe. « Twitter n’a encore rien fait, ou quasiment rien. Je veux le dire ici très formellement, mettre des petits messages précisant ‘ceci est un message sponsorisé par le gouvernement russe’, quand le gouvernement russe est en train d’augmenter sa menace nucléaire, c’est ridicule et indécent », a d’ailleurs dénoncé le secrétaire d’État chargé de la transition numérique Cédric O.

TikTok lui-même s’est plié aux demandes européennes, alors que le réseau social est surveillé par Pékin. RT France a rapidement réagi en annonçant l’ouverture d’une procédure en justice. Enfin, il reste toujours possible d’accéder à RT et Sputnik via un pays extérieur à l’UE. 

Partage(s)
4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivez-nous
Rechercher
Top 5 articles du mois