Opérateurs par

5G : les enchères commençeront le 29 septembre, confirme l’Arcep

La 5G a beau être au coeur d’un débat, son processus ne s’arrête pas. Retardées par la pandémie, les enchères consistant à attribuer les fréquences 5G débuteront le 29 septembre prochain, a annoncé Sébastien Soriano, président de l’Arcept (régulateur des télécoms) au micro de Franceinfo. « Oui, les enchères auront lieu. Elles commenceront le 29 septembre et elles dureront le temps que les différents opérateurs concourent et augmentent les prix pour avoir une quantité de fréquences plus ou moins importante », a-t-il indiqué.

5G Logo 1024x576 1 - 5G : les enchères commençeront le 29 septembre, confirme l'Arcep

Ces enchères permettront d’attribuer aux opérateurs 11 blocs de fréquences dans la bande allant de 3,4 à 3,8 GHz. Les premiers services 5G commerciaux dans certaines villes françaises en découleront et pourront donc être disponibles dès la fin de l’année.

Pour rappel, la 5G sera d’abord lancée en utilisant la bande de fréquence allant de 3,4 à 3,8 GHz sur le spectre électromagnétique, qui classe les différents rayonnements des rayons X aux micro-ondes en passant par la lumière visible. SFR, Bouygues, Orange et Free, les quatre opérateurs, ont déjà obtenu un bloc de 50 mégahertz (MHz) au prix de 350 millions d’euros. Ça devrait donc leur garantir l’exploitation de la 5G. Les enchères devraient rapporter au moins 2,17 milliards d’euros à l’État.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *