Autres sujets par

Xbox Series X : ce qu’il faut retenir du showcase, entre pauvreté technique et manque d’ambitions

Est-ce vraiment cela, la next-gen ? Quelle déception ! Encore une fois, Microsoft promettait monts et merveilles concernant son événement nommé Xbox Games Showcase, qui s’est tenu ce jeudi 23 juillet 2020, à partir de 18h. Alors que le gourou de la branche gaming de Microsoft, Phil Spencer, arguait que la Xbox Series Xqui sortira face à la Playstation 5 de Sony – était la console la plus puissante de l’histoire du JV, l’on peut aujourd’hui affirmer que l’on a de sérieux doutes quant à cette assertion.

3710606 xbox games showcase site e1595576521594 - Xbox Series X : ce qu’il faut retenir du showcase, entre pauvreté technique et manque d’ambitions

Soucis techniques, manque d’ambition, originalité en berne, trailers en images de synthèse, peu de dates de sortie évoquées… Les tares à reprocher à ce show d’une heure sont multiples et risquent même de s’étoffer avec le temps, tant le résultat montré n’est pas, mais alors pas du tout, à la hauteur des espérances. World is Small vous avait livré son avis sur la next-gen dans un long article explicatif, dans lequel nous expliquions pas A + B que Sony avait déjà gagné sa guerre face à Microsoft. Une affirmation qui semble s’être confirmée hier soir, avec des jeux montrés très décevants. Il va sans dire qu’en sus de tout cela, aucun prix ni aucune date de sortie n’a été révélée pour la console. En même temps, on doute de vouloir le savoir, désormais… Mais trêve de bla-bla, entrons dans le vif du sujet avec les jeux montrés ce jeudi soir.

Halo, Fable, Forza, State of Decay… Bienvenue en 2010

Le plus grand reproche que l’on peut faire ces dernières années à Microsoft, c’est de ne pas innover. Derrière les nombreux rachats de studio, se cache une stratégie commerciale opaque car, au final, les seuls jeux AAA annoncés sur XSX proviennent encore et toujours des mêmes licences dont la qualité, malheureusement, s’est étiolée avec le temps.

La preuve avec ce Halo Infinite, vendu comme étant une révolution, qui s’est avéré être un foirage total comme l’on avait peu vu ces dernières années. La séquence de jeu de 8 minutes s’ouvre et se ferme sur deux gros plans de visages qui n’ont rien de 2020, et encore moins de next-gen. Les animations faciales sont ratées, surjouées, et pire ! Les textures des visages semblent floues, baveuses. Ah, qu’on est loin de The Last of Us Part II ! Mais s’il n’y avait que ça… En jeu, Halo Infinite n’est guère plus emballant puisqu’il adopte, peu ou prou, les mêmes animations et semble disposer des mêmes sensations de combat qu’un certain Halo Reach, sorti en 2010. Pratiquement rien n’a changé, avec le même sound design et la même direction artistique. On retiendra quelques nouvelles armes, mais le bestiaire, lui, paraît rester quasiment le même. Le grappin fait son apparition pour saisir ennemis, objets ou tout simplement se déplacer. Une expérience assurément plus verticale qui ne révolutionnera pour autant pas la licence. Cerise sur le gâteau : la version montrée n’est pas la version XSX, ni la version One : mais une version PC censée être représentative ! Plus tard, on a également appris que ce Halo Infinite ne tournera pas en 4K et ne sera pas open world… “Next gen”, on vous a dit. Halo Infinite sera disponible, comme tous les jeux présentés ce jeudi, directement sur le GamePass. Une bonne nouvelle. Sortie fin 2020, au line-up de la console.

Place ensuite à Forza Motorsport, qui est… “en début de développement”. Il ne sortira donc pas au line-up de la console, alors même que Phil Spencer nous avait promis une “gamme de titres de lancement conséquente”. On n’est plus à ça près. Forza Motorsport s’est montré dans une vidéo in-engine impressionnante. Malheureusement, rien ne nous garantit que le rendu en jeu sera le même. Forza Motorsport n’a eu aucune date de sortie.

State of Decay 3, suite de deux jeux très moyens, a aussi été annoncé dans une superbe bande-annonce en images de synthèse. Encore rien n’a filtré sur l’expérience de jeu en tant que telle, ni sur les graphismes du titre. Pas de date de sortie pour le moment, mais une arrivée sur le GamePass.

En toute fin de show, le one more thing était réservé au grand retour de Fable, ce RPG ancestral qui avait séduit toute une génération ! Bon, à peine montré (en image de synthèse) qu’il s’est envolé et que le show était terminé. On n’en sait donc pas beaucoup plus sur le jeu. Selon les dernières rumeurs, cela pourrait être… un MMO. Il sera disponible sur le GamePass, on ne sait pas trop quand.

Quelques jeux sympathiques… prévus sur Playstation

Si Microsoft a globalement raté sa présentation (encore une fois), la firme de Redmond ne s’est pas non plus littéralement vautré et a tout de même dévoilé quelques titres first party sympathiques. Mais tout juste. C’est le cas de Psychonauts 2 notamment, qui s’est montré plus en profondeur. Plat-former tout ce qu’il y a de plus classique, il disposera cependant d’un visuel psychédélique qui en dit long sur l’inspiration de ses auteurs. Exclusivité next-gen pour la Xbox Series X, le jeu de Double Fine sortira, pourtant, sur Playstation 4… Il devrait débarquer en 2021.

On pourra aussi noter l’annonce tonitruante de STALKER 2, suite d’un jeu devenu culte et porté au Panthéon par les joueurs PC. Après une cinématique en images de synthèse, une fois est donc coutume, on apprend que le titre est exclusif au lancement de la XSX. Autrement dit, il débarquera sur Playstation 5 un peu plus tard. Aucune date annoncée pour les deux sorties.

Deux exclusivités excitantes

Tout n’est pas à jeter dans ce showcase où a prédominé la médiocrité. Par exemple, Everwild, s’il n’a encore rien montré de son gameplay, semble sonner le retour en grâce du célèbre éditeur Rare. Avec sa patte graphique à la Zelda Breath of the Wild, le titre n’a rien d’un jeu next-gen mais pourra au moins se targuer de ne pratiquement pas vieillir après sa sortie, encore non datée.

Enfin, Avowed, le dernier-né d’Obsidian (Fallout New Vegas, The Outer Worlds) s’est révélé dans une bande-annonce… cinématique, encore une fois. Le projet semble excitant, d’autant qu’il est directement inspiré de ce bon vieux Skyrim, avec sa mythologie médiévale. On n’en sait pas beaucoup plus, hormis qu’il débarquera lui aussi sur le GamePass.

En bref, Xbox s’est encore une fois raté. C’est tout ce que l’on retiendra de ce showcase où, entre deux bande-annonces en CGI, s’est glissé les annonces de Warhammer 40,000 : Darktide (un FPS coop), Hello Neighbor 2 (horreur infiltration), As Dusk Falls (un récit interactif tout en photos), Destiny 2 sur le GamePass et la venue d’une version améliorée d’Ori and the Will of the Wisps. Une conférence pauvre en gameplay, pauvre en jeux exclusifs, pauvre en hype, qui pourrait bien entraîner des ventes pauvres pour la prochaine égérie de Microsoft. Face à la Playstation 5, ça risque d’être compliqué.

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱