Autres sujets par

Des cadres Ubisoft démissionnent après des accusations de harcèlement

C’est la grosse affaire qui chamboule l’industrie du jeu vidéo. Depuis quelques semaines, les langues se délient au sein du studio français (qui dispose de filiales partout dans le monde) Ubisoft, où de nombreuses personnes, et surtout femmes, dénoncent un environnement de travail toxique et sexistes. De grandes pontes ont d’ailleurs été accusés de harcèlement sexuel.

ubisoft - Des cadres Ubisoft démissionnent après des accusations de harcèlement

Suite à ces accusations, Serge Hascoët, chief creative officer, Yannis Mallat, à la tête des studios canadiens de la firme, et Cécile Cornet, à la tête des ressources humaines au niveau mondial, viennent de quitter leur poste. Cette dernière ne faisait apparemment pas remonter les plaintes qu’elles percevaient des employés. Ces démissions font suite à celle de Maxime Beland, vice président qui a également été au centre de ces accusations.

Dans un communiqué de presse, Ubisoft annonce une restructuration d’Ubisoft. Yves Guillemot, co-fondateur et PDG d’Ubisoft, a décidé de prendre temporairement le poste de chief creative officer : « Ubisoft a échoué à ses obligations de garantir un environnement de travail sûr et inclusif pour ses employés. C’est inacceptable, les comportements toxiques contrastant directement avec les valeurs pour lesquelles je n’ai jamais eu recours au compromis – et je ne le ferai jamais. Je m’engage à implémenter de profonds changements dans l’entreprise pour améliorer et renforcer notre culture du travail » a-t-il déclaré. Suite à tout cela et à une présentation déplorable ce dimanche, Ubisoft a perdu 9% en bourse.

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱