Autres sujets par

Le Royaume-Uni ne veut plus de Huawei pour ses réseaux 5G

Décidément, le géant chinois Huawei est de plus conspué. Après avoir subi de nombreuses sanctions américaines et les menaces de Donald Trump, Huawei pensait au moins pouvoir compter sur le Royaume-Uni. Le pays avait même décidé plus tôt dans l’année que Huawei serait un partenaire de choix pour concevoir et déployer son infrastructure 5G. Mais visiblement, c’est désormais du passé.

Huawei logo 1 - Le Royaume-Uni ne veut plus de Huawei pour ses réseaux 5G

Selon le gouvernement anglais, le Royaume-Uni souhaiterait ne plus avoir la moindre trace du constructeur ou de son équipement dans ses infrastructures réseau d’ici 2023. C’est Boris Johnson lui-même qui l’aurait demandé, car il soupçonne l’entreprise d’espionnage depuis désormais de longs mois. Une suspicion qui s’est développée encore plus depuis la crise de coronavirus.

Pour rappel, l’administration Trump estime que les infrastructures 5G servirait à étendre le réseau de surveillance de la Chine. Victor Zhang de Huawei, a affirmé de son côté qu’il ne comprenait pas ces rapports anglais, qui n’ont “aucun sens”. Selon lui, Huawei a été choisi pour avoir accès « aux meilleures technologies possibles, à plus de choix, d’innovation et de fournisseurs. » Huawei ment-il ou est-il vraiment la tête de turc de l’Occident ? Seul l’avenir nous le dira.

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱