Autres sujets par

Huawei ne pourra plus commander les processeurs américains de TSMC

Décidément, les Etats-Unis ont une dent contre Huawei. Après avoir prolongé jusqu’en 2021 leur embargo concernant les services de Google, contraignant la marque chinoise à fournir leur propre application de store par exemple, l’administration de Donald Trump semble avoir forcé vendredi 15 mai le fabricant de processeur TSMC à ne plus livrer leurs produits à Huawei.

Huawei logo 1 - Huawei ne pourra plus commander les processeurs américains de TSMC

TSMC s’est donc plié et a annoncé qu’il arrêtait de prendre des commandes de processeurs provenant de Huawei. Un cadre de contrôle des exportations mis en place par les autorités américaines se chargera désormais de tout surveiller. Evidemment, les commandes de puces déjà passées seront honorées, mais uniquement si Huawei parvient à écouler son stock d’ici le 14 septembre.

Une annonce qui a eu lieu l’exact même jour où TSMC a annoncé la construction d’une immense usine dans l’Arizona, coûtant 12 milliards de dollars. De là à dire que les Etats-Unis ont fait pression, il n’y a qu’un pas. Huawei, passé numéro trois mondial juste après Apple à cause de l’embargo des services Google, vient donc encore de prendre un coup dur, même s’il avait prévu le coup en faisant produire pour une année de composants. La Chine, de son côté, réfléchit à bannir Apple sur son territoire…

Partage(s)

⬇️ Bons plans High-Tech ⬇️

📱 Retrouvez World Is Small sur iPhone & iPad : Téléchargez notre app gratuite ! 📱

Suivez-nous
Rechercher
Top 5 articles du mois