Consoles par

Microsoft voulait racheter Nintendo : l’histoire d’un fiasco

Vous ne rêvez pas. Dans la continuité de son appétence légendaire, le géant de Redmond, Microsoft, voulait racheter le japonais Nintendo au tout début des années 2000, avant même le lancement de la première Xbox. Pour Microsoft, l’objectif était d’obtenir des jeux – ce qu’il n’a toujours pas ? – pour concurrencer Sony et sa Playstation.

Microsoft voulait racheter Nintendo : l'histoire d'un fiasco

Mais la stratégie fut un fiasco. Microsoft a effectivement joué cartes sur table en expliquant vouloir lancer une nouvelle console. La firme de Redmond voulait, alors, s’occuper de la partie matérielle avec les machines, tandis que Nintendo développerait les jeux. Le groupe japonais n’a évidemment jamais accepté une telle proposition.

“Ils ont ri comme des fous”

« Ils ont juste ri comme des fous. Imaginez une heure où quelqu’un se moque de vous. C’était un peu comme ça que cette réunion s’est déroulée », explique Kevin Bachus, le responsable des relations tierces chez Microsoft, à Bloomberg concernant le cas de Nintendo. Un véritable échec pour Microsoft, qui a depuis porté ses jeux sur Switch. C’est ce qu’on appelle un beau retournement de situation !

Microsoft est désormais attendu au tournant avec sa Xbox Series X, qu’il a présenté comme la plus puissante machine du monde. Sans exclusivité majeure à ce jour, la console n’a pas encore fait ses preuves face à la Playstation 5.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *