Opérateurs par

La 5G n’aura pas d’intérêt avant 2023, selon Bouygues Telecom

Drôle de stratégie de la part d’un des opérateurs phare français. Le PDG de Bouygues Telecom, Martin Bouygues, ainsi que Olivier Roussat, le président de Bouygues Telecom et Didier Casas, le directeur général adjoint, on évoqué la fameuse technologie 5G devant le Sénat cette semaine.

« Les clients verront un 5 au lieu d’un 4 s’afficher sur leur smartphone. Ils se diront que c’est mieux. Mais est-ce que ça va changer quelque chose pour eux au quotidien ? », demande Olivier Roussat. « Cela ne va rien changer. Cela va donner une vitesse un poil plus rapide (…) Mais il n’y aura aucune évolution dans la première partie de la 5G entre maintenant et 2023 », a-t-il continué.

5GE - La 5G n’aura pas d’intérêt avant 2023, selon Bouygues Telecom

Pour Martin Bouygues, « la 5G que les opérateurs vont déployer dans un premier temps n’aura pour seul intérêt que de permettre une éventuelle désaturation très locale des réseaux mobiles 4G, ce qui est peu le cas encore ». Un petit intérêt peut donc se présenter « dans les grands centres urbains et de façon très ponctuelle lorsqu’il y a beaucoup de trafic mobile pour rendre les communications plus fluides », explique le PDG.

Olivier Roussat poursuit sur le sujet : « Tous les services dont on nous parle qui vont révolutionner l’industrie arriveront en France en 2023 ». C’est durant cette année qu’aura lieu la seconde normalisation de la 5G. La 5G sera-t-elle donc utile pour le consommateur lambda ? Rien n’est moins sûr.

Partage(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *