Autres sujets

Google Science Journal : un labo scientifique numérique dans la poche

Partage(s)

C’est bien connu, Google n’a de cesse de proposer des outils toujours plus innovants, performants et stimulants. Du smartphone à la suite bureautique en ligne, Google nous équipe. Non content de favoriser notre créativité et notre productivité, depuis quelques mois, Science Journal aiguise la curiosité et l’esprit scientifique.

Une application qui recueille et gère les données

C’est en partant du principe qu’un scientifique sommeille en chacun de nous que Google a développé Science Journal. Pour tenter de le réveiller, l’application, disponible sous Android, se sert des capteurs intégrés au smartphone. L’utilisateur peut prendre toutes sortes de mesures et recueillir ainsi des données sur la luminosité, le son ou le mouvement. Ces données sont ensuite traitées et converties en diagrammes, en courbes et autres graphiques.

Ce n’est donc pas seulement un journal scientifique dans lequel prendre des notes, recueillir des données, les comparer et les confronter, c’est un laboratoire de poche dématérialisé qui permet de mener une véritable étude scientifique, sur l’objet de son choix. Il devient enfin possible de déterminer quelle est la pièce la plus lumineuse de l’appartement ou quel est l’appareil ménager le plus bruyant dans la maison. Pour compléter son étude, on peut prendre des notes ou ajouter des photos et, ainsi, monter un dossier complet et tenter de résoudre des mystères scientifiques un brin plus sérieux.

Que faire avec cette appli ?

Départager l’appareil le plus bruyant ou évaluer nos performances lors d’actions basiques comme sauter, marcher ou courir pourra amuser les utilisateurs à l’esprit scientifique trop profondément endormi. Pour les plus réveillés d’entre eux, Google, en partenariat avec Exploratorium, a mis au point des kits d’activités, accessibles à partir de 10 ans, pour nous familiariser avec l’application et son utilisation, et nous inviter à appréhender le monde et les choses d’un point de vue scientifique.

On trouve donc, en anglais, des guides d’activités pour découvrir le capteur sonore, le capteur lumineux et le capteur de mouvements et de vitesse. Pour aller plus loin, l’application offre également la possibilité de connecter des capteurs externes. Et si mesurer et analyser des données ne suffit pas, Google propose une panoplie d’expériences à réaliser et d’activités « Maker », pour accompagner la conception la création et la fabrication d’outils.

Partage(s)
Google Science Journal : un labo scientifique numérique dans la poche
4 (80%) 1 vote

📱 L'application World Is Small est disponible ! Télécharger WIS (gratuit) 📱